Raisins : Les premières récoltes prévues à la fin du mois de mai au Maroc malgré les conditions climatiques difficiles

by Location Taroudant

La saison du raisin de table au Maroc s’apprête à débuter, mais les volumes de production seront affectés par les conditions climatiques et la sécheresse. Découvrez les prévisions des Vergers du Soleil, les variétés de raisins, les marchés ciblés et les défis économiques auxquels font face les exportateurs.

Les prévisions de récolte pour la fin du mois de mai

Les Vergers du Soleil annoncent le lancement de la première récolte à Taroudant d’ici la fin du mois de mai. Grâce à leur proximité avec l’Europe, ils prévoient de livrer sur le marché dès la même semaine. Cependant, les régions ont été impactées différemment par les conditions climatiques, avec des conséquences sur les rendements.

Les variations régionales et leurs conséquences

Taroudant, dans le sud du Maroc, a subi un hiver chaud accompagné de températures négatives, ce qui a impacté les rendements. Cependant, les Vergers du Soleil espèrent compenser cette situation avec la récolte de Marrakech, où l’hiver a été correct, bien que tardif. Ils restent optimistes quant à la situation et espèrent que ces variations ne deviendront pas une tendance à long terme.

Variétés de raisins et calendrier de récolte

Les Vergers du Soleil prévoient une récolte de raisins blancs sans pépins en majorité. La saison commencera avec l’Early Sweet, suivi de l’Arra 30 et du Timpson, pour se terminer en juillet avec l’Ivory. En ce qui concerne les raisins rouges, l’Arra 29 sera disponible tout au long du mois de juin, suivi du Krissy en juillet. Une petite production de Midnight Beauty est également prévue.

Les marchés ciblés par les exportateurs marocains

Les exportateurs marocains concentrent leurs efforts sur le marché européen, en particulier l’Europe du Sud avant le début de leur propre saison. Toutefois, ils ont également l’intention de développer leurs parts de marché en Amérique latine et en Afrique à l’avenir. Les Vergers du Soleil bénéficient d’une position privilégiée avec des clients historiques et une demande dépassant leur capacité de production.

Les défis économiques et les prix

Les exportateurs doivent faire face aux défis économiques actuels, notamment l’inflation et ses conséquences sur les coûts des intrants. Cependant, ils ne prévoient pas une répercussion totale sur les prix de vente. Étant considéré comme un produit de luxe, le raisin peut être affecté par le ralentissement économique et limiter l’augmentation des prix....Lire plus.

You may also like

Leave a Comment

fr_FRFR