Projet de l’autoroute d’eau dessalée intra-régionale reliant Chtouka à Taroudant pour répondre à la pénurie d’eau

by Location Taroudant

La région de Souss-Massa au Maroc prévoit la mise en place d’un projet d’autoroute d’eau dessalée intra-régionale reliant la station de dessalement de Chtouka aux périmètres irrigués d’Oulad Teima-El Guerdane et Taroudant. Ce projet, qui fait partie du Programme de développement régional (PDR), sera validé lors d’une session extraordinaire en juin 2023. Son objectif est de répondre aux besoins en eau d’irrigation de la région, en particulier pour les filières agricoles telles que les agrumes, le maraîchage, l’élevage laitier et les cultures fourragères. Voici les détails du projet et les défis liés à la pénurie d’eau dans la région.

Le projet d’autoroute d’eau dessalée intra-régionale : une solution pour répondre aux besoins d’irrigation

Le projet d’autoroute d’eau dessalée intra-régionale vise à combler les besoins en eau d’irrigation des périmètres de Taroudant, qui jouent un rôle crucial dans l’économie régionale. Actuellement, seules les exploitations situées près de la plaine de Chtouka bénéficient de l’irrigation grâce à l’utilisation d’eau dessalée. Toutefois, ce projet permettra d’étendre l’approvisionnement en eau d’irrigation à plus de 50 000 hectares de terres agricoles dans la région.

La contribution du Conseil régional et l’évaluation des quantités d’eau mobilisées

Le Conseil régional prendra en charge une partie du projet, en particulier la mise en place de la conduite d’eau pour le transport de l’eau dessalée. Cela permettra d’évaluer les quantités d’eau pouvant être mobilisées, y compris le débit volumique de la station de dessalement de Chtouka. La capacité actuelle de cette station est de 275 000 m3/jour, dont 150 000 m3/jour pour l’alimentation en eau potable de la région d’Agadir et 125 000 m3/jour pour l’irrigation de la plaine de Chtouka. À terme, la capacité sera portée à 400 000 m3/jour, répartie également entre l’eau potable et l’eau d’irrigation.

Les défis de la pénurie d’eau et l’urgence d’anticiper

La région de Souss-Massa fait face à une pénurie d’eau croissante, aggravée par la hausse des températures et les années de sécheresse répétées. Cette situation met en évidence l’importance de trouver des solutions durables pour assurer l’approvisionnement en eau d’irrigation. Le projet d’autoroute d’eau dessalée intra-régionale permettra de répondre à cette problématique en exploitant les réseaux existants pour acheminer l’eau dessalée vers les exploitations agricoles, évitant ainsi d’importants investissements supplémentaires.

La situation critique des barrages de la région et l’urgence d’agir

Les principaux barrages de la région affichent des niveaux de remplissage alarmants, avec seulement 17,2% de leur capacité actuellement utilisée. Parmi ces barrages, celui d’Abdelmoumen à Taroudant présente le déficit le plus important, avec un taux de remplissage de seulement 5,4%. Cette situation met en évidence l’urgence d’agir pour pallier le manque d’eau et garantir l’approvisionnement des terres agricoles de la région.

Le projet d’autoroute d’eau dessalée intra-régionale entre Chtouka et Taroudant est une initiative majeure visant à répondre aux besoins en eau d’irrigation dans la région de Souss-Massa. Il permettra de desservir plus de 50 000 hectares de terres agricoles, soutenant ainsi les filières agricoles clés de la région. Face à la pénurie d’eau croissante et à la situation critique des barrages, il est crucial d’agir rapidement pour assurer un approvisionnement en eau durable et fiable. Ce projet, soutenu par le Conseil régional, représente une étape essentielle dans cette direction….Lire plus.

You may also like

Leave a Comment

fr_FRFR