Les pourparlers parrainés par Washington pour la question du Haut-Karabakh

by Location Taroudant

Les États-Unis ont joué un rôle de médiateur dans les pourparlers entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie visant à résoudre la question du Haut-Karabakh. Cette enclave majoritairement peuplée d’Arméniens est revendiquée par l’Azerbaïdjan, ce qui a conduit à un conflit qui a connu une trêve en novembre 2020. Malgré la présence de forces russes de maintien de la paix, la situation reste fragile et les deux parties ont été invitées à se rencontrer à Washington pour des négociations de paix. Des avancées ont été réalisées, mais des divergences subsistent.

La question de l’enclave du Haut-Karabakh

Le Haut-Karabakh est une enclave majoritairement peuplée d’Arméniens qui est considérée comme faisant partie intégrante de l’Azerbaïdjan par la communauté internationale.

La trêve de novembre 2020

Le conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie pour cette région a connu une trêve en novembre 2020 après la conclusion d’un accord de cessez-le-feu sous la médiation russe et le déploiement par Moscou d’une force de maintien de la paix.

Les défis de la trêve

Malgré la présence des militaires russes, les heurts dans la région n’ont pas cessé, menaçant la fragile trêve conclue après la guerre de 2020. Le Premier ministre arménien a accusé l’Azerbaïdjan de chercher à provoquer une crise humanitaire en bloquant l’unique route reliant l’enclave du Haut-Karabakh à l’Arménie, et a déclaré que les dirigeants militaires et politiques de l’Azerbaïdjan préparaient un nettoyage ethnique et un génocide du peuple du Nagorny-Karabakh.

Les pourparlers de paix à Washington

Le chef de la diplomatie américaine a invité les chefs des diplomaties des deux pays à se retrouver à Washington pour des négociations de paix. Des « avancées » ont eu lieu lors des pourparlers, mais des divergences demeurent sur certaines questions-clés. Les deux parties ont toutefois accepté de poursuivre les discussions. Le chef de la diplomatie américaine a signalé qu’un accord était « à portée de main » car les deux parties avaient une « meilleure compréhension des positions de l’autre »...Lire plus.

You may also like

Leave a Comment

fr_FRFR