Anticiper les tendances climatiques pour un développement durable au Sénégal : Les propos d’Alioune Ndoye

by Location Taroudant

Alioune Ndoye, ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, a récemment souligné l’importance de rendre l’information environnementale disponible pour anticiper les tendances évolutives et les implications socio-économiques liées au changement climatique. Lors de la 2ème session 2023 du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), M. Ndoye a mis l’accent sur la nécessité d’établir un mécanisme structuré d’échanges d’informations, de production et d’analyse de données afin de détecter efficacement les phénomènes émergents qui affectent l’environnement et les ressources naturelles. Cet article explore les recommandations du ministre en matière de gestion des ressources naturelles et de développement durable, tout en mettant en évidence l’importance de la disponibilité continue de l’information environnementale pour promouvoir un développement résilient et durable au Sénégal.

Le besoin d’informations environnementales pour anticiper les tendances climatiques :

Alioune Ndoye insiste sur l’importance cruciale de disposer d’informations environnementales pertinentes et actualisées pour garantir un développement durable au Sénégal. Selon le ministre, ces informations permettront d’anticiper les tendances évolutives du climat et de comprendre les répercussions socio-économiques qui en découlent. Il préconise la mise en place d’un mécanisme structuré et dynamique d’échanges d’informations, de production et d’analyse de données afin de faciliter la détection des phénomènes émergents qui influencent l’état de l’environnement et des ressources naturelles.

Lien entre informations environnementales et développement durable :

Dans le cadre de la gestion des ressources naturelles, il est essentiel d’appuyer et d’orienter les politiques et actions de développement en veillant à la production et à la diffusion d’informations environnementales pertinentes liées aux facteurs sociaux. Cette approche permettra de revoir le programme environnemental et de développement durable du gouvernement sénégalais, en tenant compte des nouvelles ressources du pays. En plus de l’exploitation minière, il est également nécessaire de réhabiliter les sols pour favoriser le développement d’autres secteurs, notamment l’agriculture.

Gestion des ressources naturelles et cadre de vie :

Lors de la deuxième session du HCCT axée sur la gestion des ressources naturelles et la gouvernance au Sénégal, le ministre souligne que la nouvelle législation environnementale intègre toutes les questions relatives aux nouvelles ressources du pays. Cette approche vise à garantir une gestion rationnelle des ressources naturelles et du cadre de vie, favorisant ainsi l’émergence économique et sociale du pays grâce à un développement durable.

Préoccupations environnementales spécifiques :

Alioune Ndoye met également en évidence certaines préoccupations environnementales spécifiques au Sénégal. L’érosion côtière demeure une problématique majeure, avec un recul du trait de côte pouvant atteindre 2 mètres par an dans certaines zones sensibles du littoral. En ce qui concerne la qualité de l’air en milieu urbain, Dakar se démarque en étant la seule ville d’Afrique subsaharienne à disposer d’un réseau de surveillance de la qualité de l’air. Le ministre mentionne la création du centre de gestion de la qualité de l’air (CGQA), doté de plusieurs stations de mesure de la pollution couvrant différents types de zones.

L’appel d’Alioune Ndoye à la disponibilité continue de l’information environnementale pour anticiper les tendances climatiques et les implications socio-économiques revêt une importance capitale pour un développement durable au Sénégal. La gestion efficace des ressources naturelles et du cadre de vie, en prenant en compte les préoccupations spécifiques du pays, contribuera à tracer une voie vers un développement durable. La mise en place de mécanismes structurés d’échanges d’informations et de production de données est essentielle pour une gestion efficace des ressources naturelles et une résilience accrue face aux défis climatiques. En adoptant ces approches, le Sénégal pourra s’engager vers un avenir durable et prospère...Lire plus.

You may also like

Leave a Comment

fr_FRFR